Bannière Blog

Blog, Lire

et se laisser

transformer

Chronique depuis mon canapé

Privilégier le travail chez soi : c’est la recommandation du gouvernement face à l’épidémie de la Covid. Dans cette situation qui tarde à évoluer, comment maintenir un lien avec son entreprise et ses collègues ?

Le télétravail semble plutôt plébiscité : 73 % des français qui l’ont testé pendant les deux confinements souhaiteraient continuer de manière ponctuelle ou régulière. Est-ce que cela signifie que la vie en entreprise, c’est fini ?




Attention au mélange des genres. Ce que nous avons vécu pendant les confinements était tout sauf la pratique usuelle du télétravail : 100% des salariés, 100% en télétravail et 100% à la maison ce n’est pas le schéma habituel.

Selon l’organisation du télétravail, la vie en entreprise n’est absolument pas finie ! Elle sera probablement différente, mais elle n’est pas finie. Aller au bureau demain ne sera pas ringard !

Il faut distinguer le télétravail temporaire (par exemple pour garder un enfant malade à la maison), le télétravail partiel (où je travaille depuis mon domicile un à deux jours fixes par semaine), et le télétravail total (l’entreprise n’a plus de locaux, tout le monde travaille exclusivement depuis son domicile). L’avantage majeur du télétravail total, au-delà de l’économie liée à l’absence de bureaux, est l’ouverture du marché du travail. On peut recruter partout en France, et non plus uniquement dans son bassin géographique.

Le télétravail a un certain nombre d’avantages : plus de perte de temps dans les transports, la possibilité d’organiser son emploi du temps, une présence renforcée aussi vis-à-vis de sa famille.

Mais là aussi, attention : les différents sondages réalisés pendant le premier confinement montrent que les salariés avaient le sentiment de travailler plus longtemps que d’habitude, et ne profitaient pas tellement plus de leur famille.

Il y a néanmoins une amélioration très forte et indéniable de la qualité de vie, particulièrement en ce qui concerne l’équilibre de vie, qui est LE sujet de préoccupation des salariés depuis bien longtemps.

Toutefois, le télétravail peut également être vécu comme un isolement, car l’entreprise ce n’est pas seulement le travail …

En effet, l’entreprise en tant que communauté de travail est LE lieu de la coopération. Et c’est ce qui fait émerger un autre type de télétravail. Je vais au bureau non pas sur des jours fixes, mais quand j’ai besoin d’être en interaction avec les autres. Et je reste à mon domicile lorsque j’ai besoin de me concentrer seul sur un dossier.

Comment le manager peut-il garder une cohésion d’équipe entre du présentiel et du distanciel ?

Le télétravail posait davantage une question de mentalité que de technologie. C’est pour cela que nous sommes arrivés à le mettre en place aussi rapidement le 17 mars dernier ! Les verrous ont sauté d’un seul coup sous la contrainte. Le blocage était celui de la confiance. Le télétravail modifie la relation salarié-manager, car il induit un management par objectifs, et non plus par heures de présence. Il nécessite d’avoir mis en place une relation de confiance au préalable, et d’arrêter toute forme de micro-management.

En tant que salarié, comment garder le contact avec ses collègues ?

Conserver tous nos rituels et nos habitudes en les digitalisant semble la meilleure réponse. Vous saluez vos collègues le matin en arrivant : continuez de le faire sur le fil de conversation de l’équipe.

Les petits moments de décompression, qui permettent de recharger les batteries quand on a un coup de mou dans notre journée de travail, peuvent se faire sur Teams, Zoom, ou Skype. Nous avons tous les moyens à notre disposition pour conserver le contact et ne pas rester dans un tunnel. A nous de les apprivoiser !


Posts récents

Voir tout