Bannière Blog

Blog, Lire

et se laisser

transformer

Avant c'était mieux ?

Imagine un moment que tu sois né en France en 1900. Tu arrives au temps de l’exposition universelle à Paris, juste après la belle époque rythmée par les débuts de l’automobile, de l’aviation, de l’électricité, de la télégraphie sans fil, de la photographie, du cinéma, la découverte de la relativité par Einstein et de la radioactivité par Marie et Pierre Curie, les débuts de la psychanalyse, le mouvement des peintres impressionnistes et des arts décoratifs, le premier tour de France cycliste, etc.



La France a perdu l’Alsace et la Lorraine mais acquis le comté de Nice et la Savoie. Elle poursuit son expansion coloniale en Afrique et en Asie. La culture Républicaine s’impose avec ses rites – marseillaise, 14 juillet, drapeau tricolore, régime parlementaire, laïcité, enseignement publique gratuit et obligatoire.


Dans le reste du monde, c’est la remise des premiers prix Nobel, la commercialisation de l’aspirine, la fabrication à la chaîne des Ford T, le mouvement des suffragettes, mais aussi la guerre entre la Russie et le japon et celle des Boers en Afrique du Sud.


Quand tu as 14 ans débute la Première Guerre Mondiale qui se termine quand tu as 18 ans, laissant derrière elle près de 20 millions de morts et autant de gueules cassées, un pays dévasté et une économie exsangue. L’Alsace et la Lorraine redeviennent françaises. Peu de temps après, une pandémie mondiale, la grippe espagnole, tue 50 millions de personnes. Tu en ressors vivant et indemne, tu as 20 ans. Sacré veinard !


La France manque alors cruellement de main d’œuvre. Elle est heureuse d’accueillir de nombreux migrants, le plein emploi est assuré. Les machines envahissent le monde industriel, mais aussi les villes et les campagnes, les usines tournent à plein régime, l’électricité entre dans les foyers, les trains à vapeur et les premières automobiles permettent de se déplacer en toute liberté, un nouveau monde apparaît avec 40% de paysans et 40% d’ouvriers qui constituent les deux grands viviers d’emplois. Montmartre et Montparnasse accueillent de nombreux acteurs, artistes, danseurs, écrivains, musiciens, peintres et poètes du monde entier. Pendant 9 ans tu vis dans l’insouciance de ces années folles.


Tu es alors confronté à la crise économique mondiale de 1929 qui a commencé avec l'effondrement de la bourse de New York, provoquant l'inflation, les faillites, le chômage, la famine, les inégalités sociales, l’effondrement des économies. La France s’en tire sans trop de dégâts.


En 1933 les Nazis arrivent au pouvoir, portés par la colère d’un peuple allemand ruiné et humilié. Pendant six ans tu vis insouciant de cette menace au rythme d’une troisième République à bout de souffle, du scandale de l’affaire Stavisky, de l’affrontement entre les ligues d’extrême-droite et les cartels de gauche, des grèves à répétition, et finalement du front populaire qui va instaurer la semaine des 40 heures de travail, les droits syndicaux et les congés payés.


Tu as 39 ans quand commence la Seconde Guerre Mondiale. Elle se termine quand tu as 45 ans. Six millions de Juifs sont exterminés au nom de l’holocauste décidé par Adolph Hitler. Le Japon a été par deux fois frappé par la bombe nucléaire qui va devenir l’arme dissuasive des puissances mondiales. Au cours de ces six années, il y aura plus de 60 millions de morts, des villes et des villages détruits, une économie mondiale ravagée. Il faut tout reconstruire. Et pourtant !


A peine la seconde guerre mondiale terminée, les conflits coloniaux vont s’enchainer. Tu as 46 ans quand commence la guerre d’Indochine, et 54 ans quand elle se termine. L’année de tes 50 ans a commencé la guerre de Corée qui va durer trois ans. Tu en as 56 quand débute la guerre d’Algérie qui durera jusqu’à tes 62 ans. Quand tu as 63 ans, la guerre du Vietnam commence et se terminera l’année de tes 75 ans. Ces quatre conflits auront fait près de six millions de victimes civiles et militaires. Et pendant toutes ces années, c’est la guerre froide, le face à face Est Ouest, la menace effrayante d’une guerre nucléaire, le tout émaillé de nombreux conflits régionaux et l’apparition des premières actions terroristes internationales.


Pendant ce temps en France, la cinquième République va remplacer l’éphémère et chaotique quatrième, rejoindre l’Union européenne dont elle est membre fondateur, connaitre trente années de développement économique et social - les trente glorieuses- malgré quelques alertes économiques - crises pétrolières - et une série d’attentats terroristes commis par des groupuscules d’extrême-gauche et des organisations islamistes- Action Directe, Brigades rouges, Carlos, CSPPA.

C’est aussi le temps de la conquête spatiale, du premier homme sur la lune, des premiers satellites, de la sécurité sociale, de la libération de la femme, de l’abolition de la peine de mort, du développement des villes, des aéroports, des autoroutes, de l’électroménager, de la télévision, du téléphone et du minitel, de l’automobile pour le plus grand nombre, des tracteurs et machines agricoles, des trains à grande vitesse, des avions transcontinentaux, etc. Les ouvriers et les paysans laissent peu à peu la place à des millions d’employés travaillant dans le secteur des services, notamment la grande distribution qui entoure les villes de ses grands centres commerciaux.


Tu as 89 ans quand tombe le mur de Berlin, signal de la fin de la guerre froide et de l’effondrement de l’Empire soviétique. Les dirigeants nationaux s’interrogent sur un nouvel ordre mondial qui voit le communisme décliner tandis que le libéralisme et la mondialisation deviennent le crédo du nouveau monde, et qu’émergent de nouveaux acteurs mondiaux, notamment la Chine.

L’Allemagne est réunifiée, les pays de l’Est de l’Europe rejoignent progressivement l’Union européenne, Nelson Mandela est élu président en Afrique du Sud, ce qui met fin à l’Apartheid. C’est aussi la fin de la guerre au Cambodge, au Laos et au Vietnam après la chute des Khmers rouges qui laisseront derrière eux près de deux millions de morts. C’est encore la première guerre du Golfe, puis celles de Yougoslavie, de Tchétchénie, du Rwanda, de Somalie et les guerres civiles au Sierra Leone, en Algérie, au Libéria, au Liban, au Tchad, en Libye, au Yémen, au Soudan, en Érythrée et en Éthiopie… L‘ensemble de ces conflits causera la mort de plus de 3 millions de victimes civiles et de militaires.


A la fin des années 1990, le sommet de la Terre à Rio, puis le protocole de Kyotomarquent les premières étapes d’une volonté de promouvoir des politiques plus respectueuses de l’environnement, laissant entrevoir une nouvelle conscience mondiale de notre interdépendance. Le vieillard que tu es garde en lui le rêve d’un monde plus juste et solidaire, toi qui viens de traverser un siècle d’une effroyable violence, marqué par des périodes de grands désastres autant que par de grands progrès humains. Il se termine en France par une très violente tempête qui va dévaster forêts et espaces littoraux, annonciatrice du dérèglement climatique.


En l’an 2000 tu as 100 ans. A la veille de ton départ pour l’au-delà, le tant redouté bug de l’an 2000 n’a finalement pas lieu, mais la révolution numérique a commencé à bousculer toutes les organisations héritées de ton siècle. Quelle aventure mon ami. Reposes en Paix, et merci d’avoir vécu toutes ces contrariétés sans jamais ni te plaindre, ni baisser les bras, restant toujours prêt à trouver de nouvelles façons de vivre et d’entreprendre.


Aujourd’hui, en 2021, à tes descendants nés en 2000, certains disent qu’avant c’était mieux et que le monde actuel est moins facile que celui que tu as connu.


Il est vrai qu’un siècle après la grippe espagnole, la pandémie de la Covid 19 place à nouveau toute l’humanité face à un défi sanitaire. La science montre ses limites mais aussi sa capacité à trouver des vaccins en des temps records, n’ayant jamais été aussi présente dans les décisions des politiques qui ont osé faire le choix courageux de la protection de la vie tout en cherchant des solutions pour en limiter les impacts sur la vie économique et sociale. Équation bien délicate ! A ce jour (avril 2021), la pandémie a fait près de 3 millions de morts dans le monde.


Au cours de leur vingt premières années d’existence, tes descendants ont comme toi été confrontés à de nombreux bouleversements.

Le 11 septembre 2001 les attaques contre les tours du World Trade Center et le Pentagone ont marqué l’apogée du terrorisme international qui va conduire à la guerre d’Afghanistan, puis à celles d’Irak et de Syrie, déstabilisant toute la région du Moyen-Orient. Les organisations terroristes Al Qaida et Daesh vont tenter d’imposer un islam radical et commettre de nombreux attentats partout dans le monde, avant de s’installer en Syrie et en Irak, et désormais au Sahel. Toujours présentes en 2020, elles sont combattues par plusieurs pays, dont la France très engagée dans cette lutte. Les pertes humaines de ces conflits sont estimées à près de 50 000 morts.


En Europe, l’Euro a remplacé les monnaies nationales de 19 pays, l’Union européenne a conclu le traité de Maastricht et Nice, est progressivement passée à 27 membres, avant que ne survienne le Brexit – sortie du Royaume-Uni – en 2018. Bureaucratisée, elle est aujourd’hui questionnée et peine à résister aux pressions nationalistes de certains pays membres. Les autres organisations internationales nées pendant ton siècle telles l’ONU, l’OMS, l’UNESCO et l’OTAN sont elles aussi fragilisées.


Pendant ces vingt années, la mondialisation s’est accélérée, le PIB mondial a doublé, le smartphone a modifié en profondeur les modes de consommation et de communication, le G20 a remplacé le G8, la Chine et l’Inde se sont imposés comme des acteurs mondiaux de premier rang, la crise financière puis économique de 2008 a révélé la grande fragilité d’un modèle financier déconnecté de la réalité économique, source de nombreux conflits sociaux partout dans le monde. L’endettement de certains pays en Europe a conduit à une politique d’austérité très mal vécue par de nombreux citoyens, entrainant de nombreux mouvements de contestation sociale et politique, quand dans d’autres pays les dictatures corrompues ont été chassées du pouvoir par des mouvements populaires, notamment celui du printemps arabe.


Les migrants fuyant leurs pays en crise déferlent vers l’Europe qui ne sait comment les accueillir et peine à trouver des réponses concertées. Les nationalismes s’expriment de plus en plus fortement, les tensions diplomatiques et économiques entre États se multipliant, notamment entre les États-Unis et la Chine, mais également entre la Russie et ses voisins, notamment l’Ukraine, la Turquie et ses voisins, la Syrie et la Grèce, mais aussi au proche et au moyen Orient entre Israël, le Liban, l’Iran, la Palestine toujours non officiellement reconnue, l’Arabie Saoudite et le Yémen, etc. En Asie, la Chine entretient des relations tendues avec Taïwan et Hong Kong, mais aussi avec l’Inde et, dans le cadre du conflit en mer de Chine méridionale, avec l’Indonésie, la Malaisie, le Vietnam et les Philippines.

En Amérique du sud de nombreux pays sont en crise : Venezuela, Colombie, Bolivie, Argentine, Brésil, Chili, Équateur, Panama, tout comme en Afrique : Cote d’Ivoire, Libéria, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Congo, Burkina Faso notamment. La zone du Sahel est déstabilisée par la présence de groupes terroristes islamistes et la situation reste très instable en Libye, au Soudan et dans toute la région de l’Afrique de l’Est - Éthiopie, Érythrée, Somalie, Kenya, Mozambique notamment.


A l’échelle mondiale, alors que la population mondiale s’approche des 8 milliards d’individus (4,5 fois plus qu’au moment de ta naissance), les enjeux environnementaux mobilisent de nombreux acteurs qui peinent à développer de nouveaux modèles économiques. La lutte contre les dérèglements climatiquescaractérisés par une multiplication des tsunamis, cyclones, ouragans, inondations, incendies, sécheresses et canicules, ainsi que par la fonte accélérée des glaciers et des banquises polaires et la disparition de nombreuses