Bannière Blog

Blog, Lire

et se laisser

transformer

Les pièges de la culture du résultat

L’intention, parfois nommée état final recherché dans une planification, est première dans le domaine de l’action. La probabilité de la remplir passe par une formulation claire, précise, un brin visionnaire. Elle engage. Elle se manifeste par un résultat à atteindre, des performances à réaliser. Il serait tentant de rajouter à la phrase précédente : coûte que coûte.


Dans la culture militaire, l’intention, prérogative impérieuse du chef, commence par afin de, je veux…En opération extérieure, elle suppose d’accepter le risque d’avoir des pertes humaines. Prendre la vie d’un autre ou donner la sienne montre d’une manière explicite, même si exceptionnelle, que l’intention a toujours une dimension morale. C’est pourquoi, la culture chrétienne préconise de purifier son intention avant d’agir.





Cela paraît évident, mais revenons à notre « coûte que coûte ». Nous avons tous des exemples de mauvaise intention, celle prise pour obtenir un résultat immédiat sans s’embarrasser de circonvolutions morales, celle ou la froide efficacité l’emporte sur le facteur humain, celle du profit sans égard pour le bien commun. Il ne faut pas grand-chose pour céder à la tentation. Machiavel, coach génial, l’avait bien compris car la nature humaine vise d’abord son propre intérêt et l’intelligence et le pouvoir deviennent rapidement des alliés redoutables.


Joinville, dans ses mémoires, fait dire à saint Louis : « guerre injuste, paix injuste ». Une intention de travers produit toujours un fruit amer. L’illusion du résultat se dissipe inexorablement, la réalité de l’intention éclate au plein jour.


Ces propos seraient-ils naïfs ? Nous vivons dans le présent, nous voudrions tous ici-bas tirer le meilleur profit de nos décisions. Mais elles ont une part d’aventurisme que seule la vertu corrige. Nous ne sommes jamais absolument certains de la portée de nos actes et comme le constate saint Paul, nous faisons souvent le mal que nous n’avons pas voulu et pas tout le bien que nous aurions voulu.

Passons notre intention au marbre de la droite raison et de la recherche du bien, dussions-nous attendre un peu avant d’en cueillir les fruits délicieux.

Posts récents

Voir tout